Les activités de l’Association au cours de l’année

C’est par une belle et exceptionnelle rencontre que nous avons ouvert 

l’ANNEE 2020

Vendredi 7 février 2020 grâce à notre ami à Montauban, Robert Badinier, délégué M.E.R pour le Tarn-et-Garonne et en coopération avec l’Association des amitiés internationales André Malraux une belle journée de rencontre c’est tenue autour d’Edgar Morin, résistant, sociologue, philosophe.

ok-_160542

Rencontre enregistrée et à écouter

www.memoresist.org

Journée nationale de la Résistance

A Villefranche de Rouergue (Aveyron) notre ami délégué Marc Hubentz– était présent  avec la sous-préfète Pascale Rodrigo, le chefd’escadron SimonCarré, commandant la compagniede gendarmerie, les   représentants de la  F.N.D.I.R.P,  de l’Association nationale des ancienscombattants à cet hommage à la Résistance. C’est au pied de cette très  belle statue que Josiane Etchepare,de l’ANACR, a rappelé le parcours «  femmes et des hommesqui se sont battus et sontmorts pour que se réalise l’espoirdes Jours heureux », elle a aussi rendu un  hommageparticulier à une résistantede la premièreheure, Cécile Rol-Tanguy, récemmentdécédée. « Elle s’estbattue et militait pour que le rôledes femmes dans la Résistance,trop longtemps occulté, soit enfinmis à l’honneur. »

sans-titre

 

Au cours du mois de Mai deux héroïnes de la Résistance nous ont quitté : le 8 mai Cécile Rol-Tanguy« qui défendit tout au long de sa vie le souvenir de l’insurrection parisienne à laquelle elle prit part » et le 24 mai Anise Postel-Vinayqui  n’eut de cesse de témoigner sur Ravensbrück. « On peut croire qu’en vieillissant on oublie, que ça s’estompe, mais c’est le contraire »

Deux admirables résistantes dont les époux eurent aussi un parcours remarquable.

Tous les deux Compagnons de la Libération : Henri Rol-Tanguy« …homme de cœur, d’action et de conviction qui   mena l’insurrection parisienne en grand chef de guerre. »suivant les propos du général deBoissieuet André Postel-Vinayqui refusa «  la honte de la défaite » et la « domination du nazisme »

On retrouvera sur le site de l’association : www.memoresist.org

Le témoignage vidéo de Cécile Rol-Tanguyet le parcours d’Anise Postel-Vinay

Page : « Ne les oublions pas »

Depuis le mois de janvier le site a accueilli de nouveaux parcours de résistants :

Page : « Ne les oublions pas » :

Ceux de : David Elbaz, François Lafforgue, Andrée et Huguette Gallais, Isaacz Krasucki, RogerChoplain, Charles Bichat, Alexis Le Gall et André Mas

A fin Mai site : 59 985 pages vues ( + 20%)

« L’équipe de la Fondation de la Résistance a réalisé une exposition consacrée à l’histoire des femmes dans la Résistance. Constituée de 13 panneaux, elle explique les conséquences du contexte de l’Occupation sur la condition féminine, revient sur le rôle qu’ont pu avoir les femmes dans l’émergence de la « résistance pionnière » et les différentes tâches qu’elles ont exercé dans le cadre de la lutte clandestine, propose des portraits de femmes emblématiques de ce qu’a pu être cette résistance au féminin. Cette exposition à vocation pédagogique pourra être présentée dans les établissements scolaires mais aussi tous les lieux susceptibles de l’accueillir » Fabrice Grenard

www.fondationresistance.org

ANNEE 2019

Tout au long de l’année 2019, l’association des Amis de la Fondation de la Résistance a organisé de nombreux rendez-vous culturels autour de l’histoire et la mémoire de la Résistance à Paris et en province. L’association a été très visible grâce aux réseaux sociaux et à son site internet www.memoresist.org.

À Paris, la cérémonie en mémoire aux lycéens et étudiants résistants morts pour la Frances’est déroulée en mai 2019 dans les Jardins du Luxembourg sous la présidence de Gérard LARCHER, président du Sénat et de Gilles PÉCOUT, recteur de l’académie de Paris et chancelier des Universités.

Les élèves de six établissements scolaires ont contribué à la réussite decet hommage qui réunissaitun très large public : le collège de l’Europe Jean MONNET de Bourg de Péage (Drôme), les collèges et lycées parisiens Pierre ALVISET, Jacques DECOUR, Henri MATISSE, VOLTAIRE, ainsi que l’Institut national des jeunes aveugles (INJA).

Parmi tous les rendez-vous organisés par les délégués de MER en province beaucoup sont initiés autour du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD). L’ensemble des délégués de MER s’est ainsi mobilisé à la préparation de la session 2019-2020 dont le thème était : « 1940.Entrer en Résistance. Comprendre, refuser, résister ». Avec les professeurs des lycées et collèges, ils ont participé à la création d’expositions ou la préparation de rencontres entre les élèves et des témoins.

D’autres rendez-vous étaient destinés à un public plus large. En Charente, Michèle SOULT, a organisé la quatrième édition du « Printemps des poètes de la Résistance et de la Déportation ». Dans le Var, Valéry CHAVAROCHE a conçu une marche sur les pas de Gleb SIVIRINE, chef de maquis et responsable de l’Armée secrète. Dans le Tarn-et-Garonne, Robert BADINIER a initié et coordonné l’inauguration d’une plaque commémorative dans le village de Sabadel-Laurèz à la mémoire de Florence MALRAUX. En Isère,sous la direction de leurs professeurs, les élèves du collège Rose VALLAND de Saint-Étienne-de-Saint-Geoirsont présenté une exposition sur des « portraits de femmes dans la Résistance ». Dans le Rhône, MER était représentée par Robert BACONNET à l’occasion du 75eanniversaire de la libération de la prison de Montluc – 24 août 1944 – et de l’exposition consacrée aux quinze derniers jours vécus par les internés en ces lieux

À Paris, tout au long de l’année, l’association a organisé dans les salons de la Fondation de la Résistance des « Rencontres et Dédicaces » invitant des auteurs à évoquer leurs ouvrages au cours d’une conférence suivie d’une séance de dédicace. En avril, François BROCHE, présentaitson livreson livre La Cathédrale des sables, Bir Hakeim, 26 mai-11 juin 1942(éditions Belin). En mai, était reçu Joël DROGLAND pour Des maquis du Morvan au piège de la Gestapo. André Rondenay, agent de la France libre (éditions Vendémiaire), ouvragerécompensé par le prix Philippe VIANNAY-Défense de la France 2019.En juin, ce fut le tour de Julien WINOCK pour Jean-Louis Crémieux-Brilhac – Servir la France, servir l’État (éditions La documentation française). En juillet, au cours de l’assemblée générale de MER, Fabrice Grenard, directeur historique de la Fondation de la Résistance évoquait les avancées historiques de son livre La traque des Résistants(éditions Tallandier). En novembre, Sébastien ALBERTELLI, Julien BLANC et Laurent DOUZOUdonnaient une conférence autour de leur livre La Lutte clandestine en France. Une histoire de la Résistance 1940-1944(éditions Plon).Toujours en novembre, Olivier WEBER exposait le contenu deson livre le Dictionnaire amoureux de Joseph Kessel(éditions Plon).Enfin, comme à chaque fin d’année, les traditionnelles « Rencontres et Dédicaces » ont permis à  trente auteurs de dédicacer leurs derniers ouvrages.

En 2019, l’association des Amis de la Fondation de la Résistance a mis en ligne sur son site www.memoresist.org les témoignages audiovisuelsde plus d’une cinquantaine de résistants et de déportés qu’elle a recueilli au fil du temps. Représentant près de16 heures d’écoute, tousces témoignages transcrits et contextualisés constituentune source précieuse pour la préparation du Concours national de la Résistance et de la Déportation. Ces témoignages sont aussi une belle façon pour tous ceux que la mémoire de la Résistance passionne de se souvenir de ces voix dont beaucoup aujourd’hui se sont tues

ANNEE 2018

Tout au long de l’année 2018, l’Association des Amis de la Fondation de la Résistance a organisé de nombreux rendez-vous culturels tournés vers l’histoire et la mémoire de la Résistance à Paris et en province. L’association a été très visible grâce aux réseaux sociaux et à son site internet www.memoresist.org.

Parmi tous les rendez-vous organisés par les délégués de MER en province on trouve en bonne place ceux initiés autour du Concours national de la Résistance et de la Déportation (CNRD).

Dans le Finistère, au lycée Laënnec de Pont l’Abbé, grâce à François Fouré, s’est tenue, une réunion pédagogique avec les témoignages d’Alain Bodivit, résistant âgé de 15 ans en 1940 et d’Alexis Le Gall, Français libre qui participa aux campagnes d’Afrique, d’Italie et de Provence.

Dans le Morbihan, au collège Gilles Gahinet-Arradon, Patricia Arzel-Mazet a animé une séance durant laquelle les élèves ont pu écouter l’émouvant témoignage de Francine Christophe, déportée et auteur du livre Une petite lle privilégiée.

D’autres rendez-vous étaient destinés à un public plus large. À Montauban, Robert Badinier, a permis qu’un hommage soit rendu aux combattants de la brigade Alsace-Lorraine et à ses fondateurs: André Malraux et André Chamson. À cette occasion, le maire de Montauban a attribué la médaille d’honneur de la ville à Roger Lefort, ancien de la brigade Alsace-Lorraine aujourd’hui délégué de l’association pour la Moselle.

Dans les Bouches-du-Rhône, François-René Cristiani- Fassin a participé à l’inauguration du nouveau musée Jean Moulin à Saint-Andiol. Cette cérémonie accueillait les nom- breuses autorités nationales et locales dont Daniel Cordier, ancien secrétaire de Jean Moulin et compagnon de la Libération.

À Paris, comme chaque année, l’association des amis de la Fondation a tenu à la mairie du IIIe arrondissement son traditionnel « Printemps des poètes de la Résistance ». Devant un large public, les élèves des collèges Béranger (IIIe arrondissement) et Alviset (Ve arrondissement) et ceux du lycée Voltaire (XIe arrondissement) ont récité les poèmes de Primo Levi, de Paul Éluard, de Jean-Pierre Renouard… En Charente, Michèle Soult a décliné cette manifestation poétique auquel participaient les élèves du collège Louis Pasteur et du lycée professionnel Pierre-André Chabanne.

La cérémonie en mémoire aux lycéens et étudiants résistants mort pour la France s’est déroulée le 15 mai dans les Jardins du Luxembourg sous la présidence de Gérard Larcher, président du Sénat et de Gilles Pécout, recteur de l’académie de Paris et chancelier des Universités. Des élèves de l’Institut national des jeunes aveugles (INJA), du lycée Pasteur de Neuilly, des collèges Pierre Alviset (Ve arrondissement) et Voltaire (XIe arrondissement) participaient à cet hommage qui réunissait un très large public.

Un autre temps fort mis sur pied par l’association a été le colloque « La Répression et l’Enfermement » né à l’initiative de Robert Baconnet, délégué en Rhône-Alpes. Cette après- midi, qui avait pour cadre la Mairie de Paris, faisait suite à la sortie à Lyon, du lm de Guillaume Descave Montluc 1943- 44. 24 paroles d’internés par la Gestapo. Antoine Grande, directeur des hauts lieux de la mémoire nationale de l’Île de France

Philippe Rivé, directeur du Mémorial national de la prison de Montluc ont ensemble évoqué l’histoire du Mont-Valérien et la prison de Montluc à Lyon, deux lieux de la répression allemande.

À Paris, tout au long de l’année, l’association a organisé dans les salons de la Fondation de la Résistance des « Rencontres et Dédicaces» invitant des auteurs à évoquer leurs ouvrages au cours d’une conférence suivie d’une séance de dédicace. En février, François Romon, présentait son livre Les écoutes radio dans la Résistance française 1940-1945 (Nouveau Monde éditions) récompensé par le prix Philippe Viannay-Défense de la France 2017. En mars, était reçu Raphaël Spina, pour son livre Histoire du STO (éditions Perrin). En avril, ce fut le tour de Fabrice Grenard, directeur historique de la Fondation, avec l’édition augmentée de sa biographie Une légende du maquis. Georges Guingouin (éditions Vendémiaire). En octobre, Stéphanie Trouillard et Antoine Capet donnaient une conférence autour de leurs livres respectifs : Mon oncle de l’ombre (éditions Skol Vreizh) et Le dictionnaire Churchill (éditions Perrin). En novembre, Masha Cerovic, évoquait les avancées historiques de son livre Les enfants de Staline. La guerre des partisans soviétiques 1941-1944 (éditions du Seuil). Ce livre remarqué a reçu, en 2018, le prix Philippe Viannay et le grand prix des Rendez-vous de l’histoire de Blois. En n, en décembre, François Rouquet et Fabrice Virgili exposaient le contenu de leur ouvrage Les Françaises, les Français et l’Épuration. De 1940 à nos jours (éditions Gallimard).

Enfin, au cours de l’année 2018, l’association des Amis de la Fondation de la Résistance a eu le plaisir d’accueillir en son sein un nouveau délégué pour l’Aveyron : Marc Hubentz.

ANNEE 2017

Tout au long de l’année 2017, l’Association des Amis de la Fondation de la Résistance a organisé de nombreux  rendez-vous culturels tournés vers  l’histoire et la mémoire de la Résistance à Paris et en province. L’association a également été très présente sur les réseaux sociaux tandis que son site internet www.memoresist.org a connu un accroissement de sa fréquentation totalisant 99 400 pages visitées, soit une augmentation de 4, 20 % par rapport à l’année 2016.

En mars, à l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris, la sortie de l’ouvrage Tracts et Papillons clandestins de la Résistance,publié par Pierrette TURLAISaux éditionsArtulis, a permisune rencontre autour de cette forme de résistance écrite. Devant un très large public, constitué notamment d’élèves et de professeurs du collège Edouard MANET de Villeneuve-la-Garenne (Hauts-de-Seine), Anne-Laure BRISSAC, Pierrette TURLAIS, Laurent DOUZOUet Antoine GRANDE, ont successivement évoqué l’importance dans le développement de la Résistance de ces « petits bouts de papier » écrits à la « va vite ». Collés clandestinement sur des vitrines, sur les murs des villes, déposés dans des boîtes aux lettres ou bien jetés au gré du vent, ils ont été l’une des formes d’expressions de beaucoup de résistants.

En 2017, à Paris, nous avons développé ses rencontres et dédicaces avec des historiens. En juin, Jean-Marie GUILLON, professeur émérite des universités, a présenté l’ouvrage écrit par Daniel BÉNÉDITE, Un chemin vers la liberté sous l’Occupation (éditions du Félin), qui évoque « le parcours peu ordinaire du bras droit de Varian Fry l’un des principaux artisans de la filière marseillaise qui permit de sauver intellectuels, savants, artistes, réfugiés antinazis en quittant l’Europe». En septembre, Robert GILDEA, professeur d’Histoire contemporaine à Oxford, a donné une conférence autour de son ouvrageComment sont-ils devenus résistants ? Une nouvelle histoire de la Résistance(éditions Les Arènes), qui retrace les phases successives de l’évolutionde la mémoirede la Résistance. En novembre, Laurent DOUZOU et Jean NOVOSSELOFF ont exposé les grands axes de leur ouvrage La Résistance oblitérée. Sa mémoire gravée par les timbres(éditions du Félin).Enfin, en décembre, pour la 14eannée consécutive,historiens et écrivains sont venus dédicacer leurs ouvrages. Comme à chacune de ces « RENCONTRES ET DÉDICACES AUTOUR DU LIVRE RÉSISTANT » de nombreux auteurs de bandes dessinées présentaient leurs dernières publications.

En province, plusieurs initiatives mémorielles ont vu le jour grâce à l’action de plusieurs délégués de l’association.

À Montauban, un colloque en hommage à René de NAUROIS a été initié par Robert BADINIER, délégué Midi-Pyrénées. Après la projection du film historique Les Français du Jour J, une conférence de Gisèle VENET, professeur émérite à la Sorbonne, retraçait le parcours de cet humaniste, compagnon de la Libération.

À Dijon, à l’invitation de Jeannine CALBA, déléguée pour la Bourgogne, des lycéens et collégiens de la ville accompagnés de leurs professeurs et des adhérents de la région sont venus écouter, Christine LEVISSE-TOUZÉ évoquer Leclerc : patriote et rebelle, titre de l’ouvrage qu’elle a écrit avec Julien TOUREILLE (éditions. Ouest-France).

Comme chaque année, en mars, le « PRINTEMPS DES POÈTES DE LA RÉSISTANCE » a réuni dans les salons de la Mairie 3earrondissement de Paris des professeurs et des élèves des collèges parisiensColette BESSON (20e), Pierre ALVISET (5e), François TRUFFAUT (3e) et Victor HUGO (3e). Ensemble, ils ont récité de beaux poèmesécrits pendant l’occupation.

À Chasseneuil (Charente), Michèle SOULT, déléguée départementale, a organiséun émouvant printemps de la poésie sur le thème : « RÉSISTER POUR SURVIVRE avec des professeurs et des élèves du lycée professionnel (indiquer le nom). Les élèves ont lu, avec éloquence et émotion, des textes et des poèmes évoquant la déportation.

Le 30 mai, dans les jardins du Luxembourg, MER a rendu hommage aux lycéens et étudiantsrésistants morts pour la France. C’est à travers leur souvenir que s’est déroulé ce bel après-midi républicain présidé par Gérard LARCHER, président du Sénat, en présence de Gilles PÉCOUT, recteur de l’académie de Paris et chancelier des Universités, de Rose-Marie ANTOINE, directrice de l’ONACVG et de nombreuses personnalités liées à la mémoire de la Résistance. Cinq établissements scolaires ont contribué à la réussite de cette cérémonie : les collèges Pierre ALVISET et VOLTAIRE, les lycées Janson de SAILLY et BELLIARD ainsi que l’Institut national des jeunes aveugles (INJA). Chacun à leur manière, ils ont évoqué à partir de quelques écrits le sacrifice de jeunes figures de la Résistance.

En province, grâce au dévouement de tous les délégués et adhérents, plusieurs rencontres à destination du public scolaire ont vu le jour prenant pour cadre le Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD).

En Charente, à la mairie de Confolens, Michèle SOULT, a présenté en janvier-février une exposition intitulée « LE SYSTÈME CONCENTRATIONNAIRE NAZI », en parfaite résonnance avec le thème du CNRD 2016-2017, « LA NÉGATION L’HOMME DANS L’UNIVERS CONCENTRATIONNAIRE NAZI ».

         Fin mai, à Quimper, François FOURÉ, délégué pour le Finistère, a organisé la cérémonie remise des prix du CNRD en présence de nombreuses personnalités du monde préfectoral et universitaire. Plus de 250 élèves, parents et enseignants étaient venus accompagner les lauréats départementaux de ce concours.

         À Vannes, trentelauréats départementaux ont été retenus pour participer à un voyage pédagogique associant histoire et enseignement moral et civique. Accompagnés par Patricia ARZEL-MAZET, déléguée pour le Morbihan, ils ont visité le Mémorial de l’internement et de la déportation au camp de Royallieu (Oise), le Mémorial de la France combattante au Mont-Valérien (Hauts-de-Seine) avant de participer à Paris au ravivage de la Flamme sous l’Arc de triomphe.

         Au lycée Jean MOULIN des Andelys (Eure), la remise des prix a été l’occasion pour les élèves de première de Martine SEGUELA, déléguée départementale, de présenter un projet de mémoire et de citoyenneté alliant littérature, histoire et arts. Il était articulé autour de trois axes : la découverte du sacrifice à Verdun en 1916, la déshumanisation dans le système concentrationnaire nazi et la résistance possible de l’homme dans un tel enfer.

Bulletin Résistance et avenir N°53

Vous trouverez dans ce bulletin :
-Un compte rendu de notre traditionnel "Printemps des poètes" ainsi que de notre cérémonie annuelle d'hommage aux Lycéens et Etudiants Résistants fusillés, dans le jardin du Luxembourg.
-L'ensemble des actions menées par nos délégué(e)s en Province.
-Le compte rendu de notre colloque ayant pour thème "La Résistance et la Libération par les ondes, la bande-dessinée et la chanson"
-Un bilan statistique des résultats de notre site internet après un an d'existence, ainsi que d'autres nouvelles concernant notre association!

Bulletin Résistance et avenir N°52

Vous trouverez dans ce bulletin :
-Un compte rendu de la présentation du thème du CNRD 2015-2016 "Résister par l'art et la littérature" donnée à la Sorbonne.
-L'ensemble des actions menées par nos délégué(e)s en Province.
-Le compte rendu de notre colloque consacré à Robert Desnos.
-Un retour sur notre 12ème salon du livre Résistant, ainsi que d'autres nouvelles concernant notre association!

Bulletin Résistance et Avenir N°51

Depuis plus de vingt ans, Mémoire et Espoirs de la Résistance, grâce à Élisabeth Helfer-Aubrac, fait rimer le printemps avec la poésie et les chants de la Résistance. Cette année encore, jeunes et moins jeunes étaient au rendez-vous dans le magnifique amphithéâtre de 'l Institut National des Jeunes Aveugles à Paris.
Nous accompagnaient Marcelle Rosnay du club des poètes, Jean-Mathiru Boris, Français-Libre auteur du poème « Aux Volontaire de Juin 40 » et Yvan Denys, lycéen de 15 ans qui avec ses amis bravèrent l'occupant le 11 novembre 1940 sur les Champs-Élysées à Paris …...........

Bulletin Résistance et Avenir N°50 - Décembre 2014

1 - Dernier en date des colloques, celui du 19 novembre 2014, organisé par M. E. R.: "L'esprit de la Résistance dans les territoires occupés en France en 1870/71, en 1914/18 et 1940/44, dans la très belle salle des fêtes de la Mairie du 3ème arrondissement de Paris.
"Trois fois en l'espace de la vie d'un homme, la France est envahie par les Allemands": plusieurs points communs relient ces trois guerre de 1870, de 1914 et de 1939 : entre autres, les occupations de territoires Français où des Résistances se sont levées. Une filiation, à la fois dans les mémoires nationales et dans les actes, a-t-elle existé au cours de ces trois conflits ? .......................

Bulletin Résistance et Avenir N°49 - Avril/mai 2014

Bulletin Résistance et Avenir N°48 - Juillet-août 2013

Bulletin Résistance et Avenir N°47 - Juillet 2012

Bulletin Résistance et Avenir N°46 - août 2011

Bulletin Résistance et Avenir N°43 - Décembre 2009

Bulletin Résistance et Avenir N°42 - Juillet 2009

Bulletin Résistance et Avenir N°41 Janvier 2009

Bulletin Résistance et Avenir N°40 juillet 2007

Bulletin Résistance et Avenir N°39 décembre 2007

Bulletin Résistance et Avenir N°38 Juin 2007

Bulletin Résistance et Avenir N°37 décembre 2006

Bulletin Résistance et Avenir N°36 octobre 2006

Bulletin Résistance et Avenir N°35 juin 2006

Bulletin Résistance et Avenir N°34 Janvier 2006

Bulletin Résistance et Avenir N°35 Novembre 2005

Bulletin Résistance et Avenir N°32 Novembre 2005

Bulletin Résistance et Avenir N°27 Janvier 2004

Bulletin Résistance et Avenir N°23 Septembre 2002

Bulletin Résistance et Avenir N°22 Avril 2002

Bulletin Résistance et Avenir N°21 Décembre 2001