Les soirées culturelles du musée de l’ordre de la Libération

Rencontre avec Michèle Agniel, résistante

Née en 1926 à Paris, Michèle Agniel est lycéenne lorsqu’elle commence, en famille, dès novembre 1940, à rédiger et distribuer des tracts appelant à la Résistance. Elle participe ensuite, toujours en famille, dans le cadre du réseau d’évasion Bourgogne, à la protection de militaires français et alliés qu’il faut héberger, nourrir et équiper de faux-papiers et faire passer en Espagne pour gagner l’Angleterre. Dénoncée, elle est arrêtée fin avril 1944 avec ses parents et internée à Fresnes. Le 15 aout 1944, alors que son père est déporté à Buchenwald d’où il ne reviendra pas, elle est envoyée avec sa mère au camp de Ravensbrück. Affectée au camp de travail (Kommando) de Torgau et Königsberg, Michèle Agniel y travaille dans des conditions terribles. Libérée par les Soviétiques, elle rentre en France avec sa mère fin juin 1945. Elle a alors tout juste 19 ans.

Jeudi 14 septembre à 18 heures
Ouverture des portes 17h45 (51 bis bd de La Tour Maubourg – 75007 Paris – Métro La Tour Maubourg – Ligne n°8)

Salle de conférence du musée

Réservation obligatoire (dans la limite des places disponibles)
01 47 05 35 15 ou contact@ordredelaliberation.fr