Assemblée générale de l’Association de l’Association des Amis de la Fondation de la Résistance

Rencontre prévu le 08/07/2019

Auteur :
Éditions :

img_0459RAPPORT MORAL 2018 DE L’ASSOCIATION

DES AMIS DE LA FONDATION DE LA RÉSISTANCE

 Je voudrais  tout d’abord, souhaiter à Marc Hubentzla bienvenue dans notre association. C’est à Aubin belle petite ville d’Aveyron – où Marc est avec ses amis à la tête d’un très pédagogique musée de la Résistance.

Donc cher ami bienvenu dans notre association qui s’essaye à faire perdurer les valeurs de la Résistance. Je rappelle que l’an passé, nous avions accueilliRobert Bacconnetqui, aujourd’hui avec bonheur et efficacité, lui aussi, s’essaye à perdurer ces mêmes valeurs dans la troisième ville de France : Lyon.

img_0420

Faire perdurer les valeurs de la Résistance c’est ce à quoi tout au long de l’année passée et de cette année  vous, nous sommes attelés.

Avec les professeurs des lycées et collèges et les différentes autorités préfectorales et de l’Éducation nationale vous avez participé au lancement du Concours National de la Résistance et de la Déportation et à la remise des prix de ce concours.

A chaque fois vous avez organisé des conférences, des rencontres où les anciens de ces « années-là » par leurs paroles et leurs parcours ont transmis ces valeurs de la Résistance.

Merci Patriciapour le témoignage de Francine Christophe« Cette petite fille privilégiée », évoquer  sa déportation…et ses messages contre le racisme, Merci aussi pour ceuxde Robert Pourchasseet Roger Marettepour leurs paroles « …Restez toujours vigilants, sachez résister et vous engager quand l’essentiel est en jeu… ».

Merci Françoispour les témoignagesd’Alain Bodivit, résistant âgé de 15 ans en 1940, celui aussi d’Alexis Le Gall, Français libre qui participa aux campagnes d’Afrique, d’Italie et de Provence.

Merci  Vincentgrâce à vous les élèves ont découvert l’emplacement d’un camp d’internement au lieu-dit de la Morellerie dans le Maine-et-Loire. La générosité  du président François ARCHAMBAULTavait permis en 2008 la construction d’une première stèle à la mémoire de ce camp.

MerciMichèle d’avoir, chez vous en Charente  organisé le lancement du CNRD «S’engager pour libérer la France» et à cette occasion d’avoir invité les élèves les établissements scolaires de Chasseneuil et de La Péruse à réciter et lire des textes d’Aragon, de Desnos, de Jean Bruller alias VERCORS, de Kessel, de Madeleine Riffaud…en présence de jeunes   Slovènes qui répondirent dans leur propre à leur façon….en slovène

Merci Valérycomme chaque année vous étiez présentà la très belle et émouvante cérémonie de remise des prix du concours au lycée militaire d’Aix-en-Provence en présence de nombreuse personnalités civiles et militaires.

Merci à Robert Badinier…… d’avoir organiser à Montauban un très  bel hommage aux combattants de la brigade Alsace-Lorraine et à ses fondateurs : André Malraux et André Chamson. À cette occasion, le maire de Montauban a attribué la médaille d’honneur de la ville à Roger Lefort, ancien de la brigade Alsace-Lorraine aujourd’hui délégué de notre association pour la Moselle mais qui malheureusement n’avait  put se déplacer  et c’est avec émotion que j’ai reçu cette médaille pour la lui transmettre.

Merci François-René d’avoir participé à l’élaboration du musée Jean Moulin à Saint-Andiol (Bouches-du-Rhône) puis à son inauguration en présence de Daniel Cordier,ancien secrétaire de Jean Moulin – Compagnon de la Libération.

À Paris, comme chaque année nous avons organisé notre traditionnel « Printemps des poètes de la Résistance». Devant un très large  public avec  les élèves des collèges Béranger, Alviset et Voltaire qui  ont récité les poèmes de Primo Levi,de d’Éluard, de Jean-Pierre Renouardet en présence Marcelle Rosnayqui a lu quelques uns des poèmes de  son époux  Jean-Pierre … : J’avais franchi les trois collines, et sur chacune j’avais cueilli une fleur. Si vous croyez aux coïncidences, notez celle-ci : ce n’est qu’après que je m’aperçus que l’une de ces fleurs était bleue, l’autre blanche et la troisième rouge.

A Paris trois autres temps en forts en 2018 :

Au mois de mai, dans les jardins du Luxembourg nous avons  tenu, sous le patronage, de Gérard Larcher, Président du Sénat et de Gilles Pécout,Recteur de l’Académie de Paris, le traditionnel hommage à la mémoire des étudiants et lycéens résistants morts pour la France. Cette année, ce furent des élèves de l’Institut national des jeunes aveugles, du lycée Pasteur de Neuilly et des collèges Pierre Alviset et Voltaire de Paris qui  ont accompagné ce bel  hommage.  Anne Clélia Salomon-Monge, nièce de François-Bayet, jeune résistant parisien  mort en déportation à 19 ans, a accompagné, avec beaucoup d’émotion  cet hommage par la lecture des  poèmes de Robert Desnos : « Couplets de la rue Saint-Martin » et la « Complainte de Robert de Diable« .

Autre temps fort celui du colloque organisé à l’initiative de Robert Bacconnetqui c’est tenu à la Mairie de Paris sur le thème : « La Répression et l’Enfermement». Ce colloque faisait suite à la sortie à Lyon, du film de Guillaume Descave« Montluc 1943- 44. 24 paroles d’internés par la Gestapo« . Antoine Grande, directeur des hauts lieux de la mémoire nationale de l’Île de France et Philippe Rivé, directeur du Mémorial national de la prison de Montluc ont ensemble évoqué l’histoire du Mont-Valérien et celle de la prison de Montluc à Lyon, deux lieux de la répression allemande.

Et enfin fort du succès rencontré tous les ans en fin d’année avec nos rencontres et dédicaces nous avons décidé tout au long l’année de convier des historiens à venir présenter à leurs derniers ouvrages parus  … Une manière aussi de « parler de la Résistance et de son histoire » … et aussi de nous faire connaître, j’allais dire de promouvoir notre association.

Au cours de l’année 2018 nous avons invité dix historiens ou témoins … Les premiers furent Odile de Vasselotavec son ouvrage « Tombés du Ciel »  et Ivan Denysavec son livre « Lycéen résistant » puis ce sont succédés  François Romon, avec « Les écoutes radio dans la Résistance française 1940-1945 » (Nouveau Monde éditions) récompensé par le prix Philippe Viannay-Défense de la France 2017. Raphaël Spina,« L’Histoire du STO » (éditions Perrin). Fabrice Grenard,directeur historique de la Fondation, avec l’édition augmentée de sa biographie « Une légende du maquis. Georges Guingouin » (éditions Vendémiaire), Stéphanie Trouillard« Mon oncle de l’ombre » (éditions Skol Vreizh)et Antoine Capetpour : »Le dictionnaire Churchill » (éditions Perrin). Masha Cerovic, pour évoquer son livre « Les enfants de Staline« , histoire de la guerre des partisans soviétiques 1941-1944 (éditions du Seuil). Ce livre remarqué a reçu, en 2018, le prix Philippe Viannay et le grand prix des Rendez-vous de l’histoire de Blois. Et enfin  François Rouquet et Fabrice Virgili « Les Françaises, les Français et l’Épuration ». De 1940 à nos jours (éditions Gallimard).

         Enfin la fréquentation de notre site en 2018 : 99 422 pages vues et à fin juin de cette année : c’est à dire sur six mois 63 261 pages vues soit une augmentation de 20%sur le premier semestre.

Le Président

Jean Novosseloff